La touriste américaine : alcool, fist & sextape

Découvrez l’histoire de cette touriste américaine qui a fait appel à mes services d’Escort Boy pour oublier un terrible chagrin amoureux en se défoulant avec du sexe très hard. Je vais donc vous raconter comment j’ai résolu en profondeur son problème sentimental.

UNE CLIENTE PRÊTE À DÉVORER SON ESCORT BOY

Une nouvelle cliente m’envoie un SMS pour me demander si je suis disponible pour passer chez elle la baiser. Nous fixons un rendez-vous, et elle me transmet les coordonnées d’un appartement Airbnb dans un quartier chic de Paris.

Le lendemain après-midi, j’arrive sur son lieu de résidence, et je découvre une femme d’une quarantaine d’années, blonde aux cheveux longs, américaine, et qui parle très bien français malgré le fait qu’elle est un petit accent. Cette femme me reçoit en robe de chambre ouverte et entièrement nue dessous. Habituellement les clientes me reçoivent habillées ou avec de la lingerie fine, mais cette nouvelle cliente ne semble visiblement pas vouloir perdre de temps en séduction. Elle semble vouloir aller directement à l’essentiel. Par ailleurs, je m’aperçois aussi lors de la conversation qu’elle est rapidement très tactile. C’est un comportement inhabituel chez les nouvelles clientes qui ne me connaissent pas. Cela fait à peine 1 minute que l’on discute et elle vient à mon contact pour me toucher, me caresser tout en me disant que je suis beau. À cette courte distance, je remarque immédiatement une odeur d’alcool émaner de sa bouche. Elle n’est pas ivre, mais à mon avis elle a bu pas mal de verres et elle est bien pompette.

Durant notre conversation très rapprochée, cette cliente américaine me confie également qu’elle est venue à Paris pour s’amuser puis qu’elle est en cours de divorce avec son mari. Je comprends mieux son comportement maintenant, le fait qu’elle soit un peu pompette, et que son visage change régulièrement de joyeux à triste. J’en déduis par la même occasion que ce n’est pas elle qui a fait une demande de séparation mais lui qui s’est séparé de sa femme.

LUBRIFIANTS, SEXTOYS XXL & FIST

giant dildo

Très rapidement, nous passons dans la chambre et je lui demande si elle veut quelque chose de doux, de hard, ou d’intermédiaire. Et la réponse est catégorique, elle veut du hard. Par ailleurs, j’observe sur une table de nuit à proximité du lit qu’il y a plusieurs et d’énorme flacons de lubrifiant. Je suis surpris de voir de si grosses quantités puis mon regard tombe sur un placard ouvert dans lequel une multitude de sextoys sont disposés sur une étagère. Mais les trucs ce sont des obus. Ce ne sont plus des sextoys, ce sont des armes de la seconde guerre mondiale. Les trucs sont balèzes. Et là, je fais encore une fois la liaison entre la taille volumineuse des sextoys et la quantité importante de lubrifiant.

Bon, même en tant que professionnel, si elle a l’habitude de se mettre ça dans la chatte, je ne suis pas calibré pour faire la seconde guerre mondiale. Malheureusement pour moi, je sais aussi d’avance qu’elle va avoir une chatte particulièrement dilatée et que je vais m’ennuyer quand je vais la baiser car je vais flotter dedans.

Bref, on commence à baiser et comme prévu, je ne sens rien et je sais que par conséquent c’est réciproque. Donc elle me demande d’aller chercher ses sextoys dont elle me montre l’emplacement. Je vais chercher ses engins de guerre et hop je commence à les utiliser sur elle. Et donc hop lubrifiant, la grosse bouteille, la thermos, et c’est parti. Je fais ça pendant environ 15 /20 min et je m’ennuie à mourir. Alors j’alterne avec un peu de baise de temps en temps mais je ne sens strictement rien tellement c’est lubrifié et que je baise du vide. Heureusement pour moi que je contrôle mon érection car sinon cela ferait longtemps que je n’en aurais plus.

Ma cliente ne trouvant que des sensations dans de la dilatation extrême, celle-ci me demande alors de la fister. Rien de surprenant étant donné son niveau de dilatation vaginale. Alors c’est reparti, je lubrifie à nouveau sa chatte et y insère progressivement ma main en faisant de lents allers-retours. Ma cliente kiffe et c’est ce qui compte.

L’INCROYABLE SEXTAPE

Durant notre séance de baise, elle me dit qu’elle n’aime pas ma playlist de musiques, et qu’elle va chercher son ordinateur portable pour mettre la sienne. Pas de problème de mon côté. Nous faisons donc une courte interruption, elle revient avec son ordi portable et met sa playlist. Nous reprenons la baise puis elle m’interrompt à nouveau pour reprendre son ordinateur portable. Allongée sur le ventre, elle me dit « vas-y tu peux continuer de me baiser ». Bon c’est la cliente, j’exécute. De son côté, elle pianote sur son ordi portable pendant que je la baise et elle lance une vidéo de cul. Mais pas n’importe quelle vidéo de cul, une sextape où je vois sa tête dessus. Elle m’explique alors que l’homme qui est en train de la baiser, c’est son ex-mari. Et là je suis choqué. Pendant que je percute la cliente, celle-ci a les yeux rivés sur son ex-mari qui est en train de la baiser dans la vidéo.

Si vous vous demandez pourquoi elle fait cela, la réponse est très simple. Cette femme désespérément amoureuse fantasme encore à l’idée de baiser avec son ex-mari. Alors elle se projette mentalement comme si c’était son ex derrière elle qui était en train de la percuter. C’est incroyable et triste à la fois.

FIN DU RENDEZ-VOUS

Une fois la séance de baise terminée où je n’ai fait quasiment que la marionnettiste, la cliente me rémunère en ajoutant un extra particulièrement généreux. Je repars et n’ai plus eu jamais de nouvelles de cette cliente repartie aux États-Unis. Ainsi se termine mon histoire pleine de romantisme et de sensualité.

Histoire d’un Gigolo : sexe, Champagne & cocaïne

Histoire d’un Gigolo : sexe, Champagne & cocaïne

C‘est l’histoire d’une cliente, qui après des ébats très mouvementés avec moi, se confie sur son métier de Commerciale très particulière pour le compte d’une très grande marque de Champagne. Bienvenue dans le secteur des spiritueux où fines bulles et sexe se côtoient.

Plan à trois : je baise et démasque une fausse lesbienne

Plan à trois : je baise et démasque une fausse lesbienne

Voici l’histoire d’un nouveau client qui organise un plan à trois avec sa conjointe, et fait appel à mes services Escort Boy pour que l’on soit 2 à prendre sa femme. Mais durant la séance, je découvre que la jeune femme ment sur sa véritable identité et qu’elle est…