Quelles sont les motivations des hommes candaulistes ?

Temps de lecture : 7 min

Le candaulisme est une pratique libertine qui consiste à ce qu’un homme en couple partage sa femme avec un autre homme et la regarde se faire baiser par ce dernier. L’homme qui partage sa femme est exclusivement spectateur, se branle ou non en regardant la scène, et n’intervient ou ne baise à aucun moment. C’est ça le principe du candaulisme. Maintenant, intéressons-nous aux motivations de ces hommes candaulistes. Pourquoi veulent-ils voir leur femme se faire baiser par un autre devant eux ? Ayant baisé plusieurs centaines de femmes pour le compte de candaulistes, je vais vous dévoiler les coulisses de cette pratique discrète mais très répandue.

LES MOTIVATIONS : LA VERSION OFFICIELLE

Les motivations des candaulistes sont très souvent présentées par les intéressés, les médias, et le porno comme une recherche de divertissement érotique qui répondrait à un fantasme de la part du couple, basé soit sur le plaisir, soit sur un jeu de rapport de force domination soumission. Certaines personnes ajoutent même que le couple serait plus renforcé avec cette pratique car celle-ci offrirait une vie sexuelle plus aventurière et sans partenaire extérieur caché comme dans certaines relations extraconjugales. Voilà la version officielle et enjolivée.

Le problème quand tout est trop nickel, c’est que ça pue le mensonge. Et en effet, mon expérience dans le milieu du candaulisme m’a montré que la réalité était toute autre. Mais avant de vous dévoiler les véritables motivations des candaulistes, un rappel sur les bases du comportement s’impose.

DAN LOK : LES BASES DU COMPORTEMENT

Dan Lok – Professionnel en commerce et étude comportementale des consommateurs :
« Les personnes n’utilisent pas une méthode, un bien ou un service pour ce qu’ils sont, mais pour leur capacité à résoudre un problème. Les personnes n’achètent pas une perceuse car elles veulent une perceuse, mais car cet outil répond à une problématique qui est d’avoir un trou dans un mur. »

Ce principe simple que Dan Lok expose est fondamental et concerne tous les domaines, y compris le sexe. Si on prend le cas de ma Formation Sexe Elite, ma clientèle ne se la procure pas pour développer des compétences. Les hommes se la procurent pour résoudre des problèmes d’érection, d’endurance, des difficultés à procurer des orgasmes, etc. Tandis que les femmes se la procurent pour arrêter d’avoir des lacunes dans le domaine de la baise, la branlette, la fellation, être meilleure que l’ex précédente de son mec, etc.

Concernant la baise et le candaulisme, c’est exactement le même principe. Les hommes ne deviennent pas candaulistes car ils le désirent, mais car cela leur permet de résoudre différentes problématiques.

Source Dan Lok : How To Sell Anything To Anyone Anytime – SELL ME THIS PEN

LES RÉELLES MOTIVATIONS

Lors de mes rendez-vous avec des couples candaulistes, j’ai constaté une réalité bien différente sur le terrain que celle présentée et fantasmée par les médias et les films porno. Pour commencer, presque 90% des candaulistes que j’ai pu observer présentaient des dysfonctionnements sexuels. Et ce sont ces troubles physiologiques qui ont fini par orienter ces hommes vers le candaulisme, et uniquement pour répondre à 2 objectifs.

Objectif n°1 : éviter que leur femme ne les quitte

Le principal objectif de ces hommes est d’éviter que leur femme ne les quitte à cause de leurs difficultés ou leur impossibilité à procurer du plaisir. Par conséquent, ces conjoints font appel à des prestataires extérieurs pour maintenir une sexualité satisfaisante pour leur femme.

Objectif n°2 : ressentir un plaisir perdu

Le second objectif est de tenter de se souvenir de ce qu’est le plaisir sexuel de manière indirecte, car les dysfonctionnements sexuels des candaulistes les empêchent d’avoir un plaisir direct. Pour contourner cette problématique, ces hommes s’orientent donc vers un plaisir par procuration en déléguant leur performance sexuelle à un intervenant extérieur, et en s’imaginant ressentir le plaisir comme si c’était eux qui baisaient.

LES 4 PROBLÈMES DU CANDAULISTE

On va maintenant remonter dans l’échelle des causalités, et vous allez découvrir quels sont les facteurs qui font que ces hommes ont peur de se faire quitter par leur femme, veulent parfois ressentir un plaisir indirect, et finissent par devenir candaulistes.

Problème d’érection

candaulisme probleme erection

De nombreux hommes sont candaulistes car ils ont d’important problème d’érection. Comment je le sais ? Tout simplement car, lorsque des couples candaulistes faisaient appel à mes services, de nombreux hommes m’informaient immédiatement de leur problème d’érection, et que c’était la raison pour laquelle ils faisaient venir un autre homme pour baiser leur femme. Tandis que d’autres hommes, plus discrets sur ce problème, regardaient le spectacle, assis à poil dans leur fauteuil, en essayant de se branler mais sans jamais arriver à créer une érection.
Bref, cela permettait en priorité à tous ces hommes d’éviter que leur femme ne les quitte en leur maintenant une sexualité épanouie, puis en second plan, de prendre du plaisir par procuration en regardant un autre homme baiser à leur place pour tenter de se souvenir du plaisir que le sexe procure.

Problème d’éjaculation précoce

Parmi les candaulistes, certains m’indiquaient également qu’ils étaient éjaculateurs précoces et qu’ils estimaient être dans l’incapacité de satisfaire convenablement leur femme. Par conséquent, afin d’éviter qu’elles ne les quittent à cause d’une insatisfaction sexuelle, ils préféraient faire venir des partenaires plus endurants tout en regardant la scène car c’était le seul moment où ils pouvaient voir leur femme au paroxysme de leur excitation.

Problème de micro pénis

Autre problème observé sur le terrain parmi les candaulistes qui se branlaient en regardant la scène, c’était des hommes ayant des micro pénis. Pour rappel, un micro pénis est un problème de développement insuffisant du pénis qui survient dès la naissance. Sont considérés médicalement micro pénis les hommes ayant un sexe en érection de moins de 7 cm. Ces hommes m’ont dit être conscient de leur handicap et de ne pas pouvoir satisfaire pleinement leur conjointe, alors ils font appel à des intervenants extérieurs pour que Madame garde une vie sexuelle épanouie, et habituellement ils se branlent en regardant la scène.

Petite parenthèse concernant l’origine des micro pénis. Certaines études scientifiques montrent une corrélation entre l’augmentation des micros pénis chez les hommes et l’augmentation de l’utilisation des lingettes nettoyantes pour les fesses des bébés. Celles-ci étant imbibées de produits chimiques, les muqueuses des parties génitales absorbent des perturbateurs endocriniens qui seraient responsables de l’augmentation des malformations génitales chez les jeunes garçons, ainsi que des futurs cancers de l’utérus chez les femmes. Quand on connait l’éthique des industriels et de leurs laboratoires, ce n’est finalement pas très surprenant. Bilan de l’histoire, tous produits comportant des agents chimiques sont nocifs pour la santé et il faut éviter de les utiliser pour le bien de ses enfants et pour soi-même.

Source : L’Agence des produits de santé met en garde contre les lingettes pour les fesses des bébés

Source d’excitation en baisse

Certains hommes m’ont aussi indiqué qu’ils faisaient du candaulisme afin de redonner du piment à leur couple car après un certain nombre d’années de vie commune avec leur conjointe, une routine s’était installée. Ces hommes éprouvant une certaine lassitude sexuelle et n’ayant pas non plus envie de faire d’efforts pour relancer l’excitation au sein du couple, préfèrent avoir recours au candaulisme pour satisfaire sexuellement leur conjointe, mais toujours avec pour objectif premier d’éviter qu’elle ne les quitte.

ET QU’EN PENSE LA FEMME ?

Il faut savoir que le candaulisme n’est jamais une initiative de la femme mais toujours celle de l’homme. Et deux visions se distinguent auprès des femmes selon leur classe sociale.

Les femmes de classe sociale moyenne

Les femmes de classe sociale moyenne sont plutôt réticentes au début car elles ont peur que leur conjoint puisse devenir jaloux et les quitte immédiatement. Le fait de se faire quitter n’est pas en soit un problème pour la femme. Son problème c’est de se faire quitter sans avoir un autre homme comme point de chute. Pour rappel, une femme ne part jamais seule, ou du moins ce n’est pas dans son planning. Donc une fois que les conjoints candaulistes ont suffisamment rassuré leur femme en leur faisant comprendre qu’ils n’allaient pas la larguer une fois leur première expérience de candaulisme terminée, celles-ci se laissent finalement convaincre et y prennent énormément de plaisir. Elles retrouvent chez leurs nouveaux partenaires soit une performance sexuelle normale qui compense celle que leur conjoint ne peut leur procurer à cause de leur problème physiologique, soit la fougue et le désir du début.

Les femmes de classe sociale élevée

Les femmes appartenant à des classes sociales élevées, dont leur conjoint est fortuné, se soumettront aux moindres désirs de celui-ci et sans aucune hésitation, car elles savent que si elles refusent, il suffira à leur conjoint de claquer des doigts pour avoir une abondance de femmes qui la remplaceront du jour au lendemain. Donc ces femmes, souhaitant garder non pas leur mari mais une certaine aisance financière, accepteront de baiser sous le regard de leur mari avec tous les hommes qui lui présentera.

LE CANDAULISTE EST-IL JALOUX ?

Bien que le candaulisme soit présenté comme étant une pratique réalisée par des gens avec l’esprit libéré, les candaulistes n’en sont pas moins jaloux. Car même si leur niveau de jalousie est suffisamment bas pour accepter de partager sexuellement leur femme, il reste suffisamment haut pour leur interdire de baiser avec qui elle veut et quand elle veut.

Il faut savoir que ce sont toujours les hommes qui organisent les rendez-vous de baise de leur femme, en présélectionnant ses partenaires, et en faisant constamment état de présence afin de surveiller qu’aucune relation sentimentale ne naisse entre les amants et leur femme.

À noter que si seul le plaisir de leur femme était primordial aux yeux des candaulistes, comme ils le prétendent tous, ils laisseraient leur femme baiser avec qui elle veut, et sans imposer à celle-ci leur présence. Mais comme c’est la peur qui anime les candaulistes, ceux-ci n’autorisent jamais à leur conjointe de baiser seule avec un autre homme.

CONCLUSION

90% des hommes candaulistes que j’ai rencontrés avaient des dysfonctionnements sexuels et, encore une fois, on est loin de l’image fantasmée du candaulisme véhiculée par les médias mainstream et l’industrie du porno. Le candaulisme n’est en réalité qu’une méthode triangulaire utilisée par les hommes, qui sous couvert de vouloir procurer du plaisir à leur femme, leur permet d’anticiper les risques de rupture du côté de celle-ci, et de retrouver par la même occasion une forme de plaisir sexuel via un plaisir par procuration.